Utilisation de l’aluminate de soude en assainissement

5
votes
1 Réponse(s)
5
votes
1 Réponse(s)
avatar
demandée le 9 juin 2017 par francois.soubranne (340 points)
Utilisation de l’aluminate de soude en assainissement

Devant mettre en service prochainement une injection d’aluminate de soude pour le traitement du phosphore sur un bassin d’aération en remplacement du chlorure ferrique, je suis à la recherche de retour d’expérience sur ses contraintes d’utilisation (ex : problème de cristallisation ou de gel dans les conduites, viscosité élevé, création de dépôt, etc….) et les bonnes pratiques d’utilisation ( ex : purge régulières des conduites, type de pompe doseuse le plus adapté, etc…)

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à cette question.

avatar
1
votes
1
votes
avatar
répondue le 6 octobre 2017 par AquaD (140 points)

Vous pourriez utiliser du sulfate ferrique ( moins corrosif ) au lieu du chlorure ferrique.

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à ce commentaire.

commentée 8 octobre 2017 par Orpiment (7280 points)

L’aluminate de soude a de vrais avantages par rapport à un sel de fer.

D’une part, il est alcalin. Il n’y a donc pas de risque de baisse de pH et d’autre part l’aluminium est plus léger que le fer ; il y a donc une plus faible production de MS.

Les conseils d’utilisation sont les mêmes que pour la soude.

avatar
commentée 9 octobre 2017 par Lfabien (2520 points)

Bonjour,

Orpiment, je ne comprends pas cette notion d’élément plus léger qui produit moins de MS.
Peux tu expliciter stp ?
Merci

avatar
commentée 9 octobre 2017 par AquaD (140 points)

Par contre le fer est préférable à l’aluminium pour la valorisation agricole.

De plus, ayant un procédé à boues activées sans boues primaire, j’ai toujours eu l’impression que la boue était plus facile à déshydrater sur le filtre à bandes ave le sulfate ferrique.

avatar
commentée 11 octobre 2017 par Orpiment (7280 points)

La baisse des MS entre le fer et l’aluminium est due à la différence de masse molaire entre le fer (56) et l’aluminium (27). 

Il se forme en partie du phosphate de fer : FePO4  151g/mole contre du Phosphate d’aluminium : 122 g/mole soit 20% de moins de MS produites

Et il s forme également des hydroxydes : Fe(OH)3 107 g/mol contre Al(OH)3 78 g/mol soit 27% de moins

Cela explique donc la plus faible production de MS entre les sels de fer et d’aluminium utilisés en déphosphatation. C’est donc une baisse de production de MS à la marge mais sur les plus grosses installations cela peut vite se compter en tonnes.

avatar
avatar