STEP Filtres Plantés de Roseaux – Altitude

3
votes
6 Réponse(s)
3
votes
6 Réponse(s)
avatar
demandée le 6 octobre 2017 par Bwarky (5280 points)
STEP Filtres Plantés de Roseaux – Altitude

Bonjour,

Nous étudions la possibilité de réaliser une STEP plantés de Roseaux. Nous nous questionnons sur la faisabilité d’une telle STEP en altitude (1100m d’altitude). En sachant que le projet se situe en Corse, les roseaux risquent d’être confronté à de forts écarts de température. Très chaud l’été et très froid l’hiver (avec potentiellement de l’enneigement).

Si cela est possible quels sont les contraintes supplémentaires par rapport à une STEP FPR classique. Un paillage des filtres par exemple?

Bien à vous,

AH.

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à cette question.

avatar
3
votes
3
votes
avatar
répondue le 6 octobre 2017 par Yoyo0 (520 points)

Bonjour,

Il y a quelques stations de type filtres plantés de roseaux à ces altitudes notamment dans les Pyrénées. Les principaux problèmes sont la neige et le froid qui peuvent entrainer des dysfonctionnements sur certains ouvrages (dégrilleurs, ouvrages de chasse) voir même empêcher l’infiltration des eaux si du gel se forme sur les filtres.

Un dossier lié à ce thème est disponible sur le site de l’Agence de l’Eau Adour Garonne (http://oai.eau-adour-garonne.fr/oai-documents/59487/GED_00000000.pdf)

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à ce commentaire.

commentée 6 octobre 2017 par Bwarky (5280 points)

Bonjour,

Merci beaucoup pour ce retour. Je vais m’intéresser à ce rapport.

J’ai aussi eu un retour d’expérience cet après midi du SATESE pour des STEP dans les Alpes. Les STEP FPR en Haute altitude semblent bien marcher à condition que les STEP soient bien positionnées et bien orientées. Bien sûr après, il y a les problématiques liés au froid et au gel qui rentre en compte.

En tout cas merci à vous!

avatar
avatar
1
votes
1
votes
avatar
répondue le 10 octobre 2017 par Nicolas_Meudal (1120 points)

Bonjour,

A cette altitude je ne vous recommande pas les FPR. L’hiver, et malgré que ce soit en Corse, vous n’arriverez jamais à avoir un traitement correct. En plus, oubliez directement la dénitrification, impossible avec les roseaux. Enfin, gardez à l’esprit que lorsque vous évacuerez les roseaux dans 5 à 10 ans, ça coûtera très cher. En montagne, il vaut mieux installer des biodisques ou des MBBR. C’est compact, et ça peut être quasi complètement enterré. Et puis c’est modulaire, donc si vous avez des extensions à faire dans quelques années, c’est très simple. Les MBBR atteignent de très bonnes performances de traitement mais coûtent plus cher à faire fonctionner (aération).

Dernier point : souvenez vous qu’une nouvelle station est subventionnée, alors que les coûts de maintenance et d’exploitation ne le sont pas. Il ne faut pas forcément choisir le procédé le moins cher à l’achat, car vous allez très largement le payer sur des années d’exploitation après. 

Bonne journée

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à ce commentaire.

avatar
0
votes
0
votes
avatar
répondue le 10 octobre 2017 par Lfabien (2520 points)

Bonjour,

Deux sociétés réputés dans ce domaine : Epur’nature et aquatiris phytoepuration

Je pense qu’ils pourront apporter une réponse à cette question.

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à ce commentaire.

avatar
0
votes
0
votes
avatar
répondue le 11 octobre 2017 par JacquesC (920 points)

Bonjour,

Le filtre planté de roseaux aura-t-il un rôle épurateur des eaux brutes?

Nous avons une STEP à boues activées avec filtres plantés de roseaux pour le séchage des boues. Dans ce cas, l’hiver ne pose pas de problème bien que les roseaux soient au repos…

Cordialement

Jacques

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à ce commentaire.

avatar
3
votes
3
votes
avatar
répondue le 12 octobre 2017 par Ar Faou (780 points)

Bonjour,

En termes de performances,
jusqu’à 1500 m, il n’a pas été noté d’impacts sur les paramètres DCO, DBO et MES.
Par contre la nitrification est affectée au deuxième étage en hiver.

Le premier filtre
est isolé par la neige ou le dépôt de boues. Il y a un réchauffement du filtre
par les eaux usées ; même pour des températures testées jusqu’à -20°C en
pointe.

Il y a davantage un risque de gel pour le 2ème
étage à cause du refroidisssement des eaux.

Il est recommandé de prévoir une exposition ensoleillée,
des canalisations et vannes enterrées, des accès facilités.

Il
faut protéger les ouvrages sensibles contre le gel (dégrilleur, bâchées,
vannes, canalisations).

Amicalement

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à ce commentaire.

avatar
0
votes
0
votes
avatar
répondue le 9 novembre 2017 par skwater (840 points)

https://epnac.irstea.fr/wp-content/uploads/2017/10/Rapport-FPR-Montagne_Irstea_2017_final.pdf 

Bonjour, voilà une étude très complète menée par le groupe de travail de l’IRSTEA avec retours d’expériences sur plusieurs années…

Bonne lecture

Se connecter ou S'inscrire pour répondre à ce commentaire.

avatar