L’actu du forum : Corrosion, DCO, nuisibles et coupures d’eau

Revenir à la page principale

L’actu du forum : Corrosion, DCO, nuisibles et coupures d’eau

Posté le 1 mars 2017 par FluksAqua
Posté dans Actu du forum, Taggé corrosion, DCO, distribution eau potable, forum,

 


View this email in your browser

Toutes les semaines, retrouvez les questions/réponses du moment sur le forum d’entraide entre exploitants eau et assainissement FluksAqua.

Les questions à la Une

17 nouvelles questions sur le forum cette semaine parmi lesquelles :

Voir toutes les nouvelles questions

8 questions sans réponse cette semaine :

Voir les questions sans réponse

Patrick_Té : estimer le débit de pointe d’un surpresseur

“Je travaillais sur l’étude d’un surpresseur d’eau potable, et nous avions besoin d’évaluer le débit de pointe, Je savais qu’il existait plusieurs type de calculs possibles permettant de connaître le débit maximum qu’il est possible d’atteindre au cours d’une journée, en fonction de certains paramètres comme le nombre d’habitants ou le nombre d’abonnés. Je souhaitais vérifier que la formule que j’utilisais était encore exploitable. Pour m’en assurer, j’ai posé la question auprès de la communauté sur le forum.
Après une demande de précision auprès de Maym, qui m’a donné un retour très rapidement, j’ai retenu sa méthode de calcul qui m’a permis de choisir le modèle de surpresseur nécessaire.”

Bien sûr, vous pouvez aussi témoigner à votre tour, en racontant comment FluksAqua vous a aidé à résoudre un problème d’exploitation (anonymat garanti, seul le pseudo sera visible).

Comme Ghost, posez votre question

A la une : Corrosion et traitement filmogène

Eau potable agressive et traitement filmogène eau potable en France et en Europe

Guad s’interroge sur l’intérêt de la mise à l’équilibre calco-carbonique de l’eau potable, qui n’est pas obligatoire en Amérique du Nord. Les produits filmogènes à base de phosphate et de zinc y sont de plus en plus utilisés comme alternative afin de limiter l’apparition de fer de corrosion dans les réseaux. Les sous-produits de la chloration tels que les THM, sont favorisés lorsque les pH sont plus élevés, et la désinfection plus efficace à pH plus faible. Guad aimerait connaître la procédure du traitement filmogène en France et en Europe, où celui-ci est mis en avant pour lutter temporairement contre la corrosion du plomb.

Selon Orpiment, ce traitement est de moins en moins utilisé en France, notamment du fait de l’augmentation des phosphates qui favorisent la formation du biofilm, d’où une mauvaise presse auprès de l’ARS. Son usine de traitement d’eau potable supprime ou remplace ces produits par une mise à l’équilibre (à la soude la plupart du temps). Orpiment conteste également l’information de Guad selon laquelle la mise à l’équilibre aurait pour effet l’encrassement des réseaux, sauf si celle-ci est mal maîtrisée, l’aération pendant le transport pouvant avoir pour résultat des dépôts de calcaire; Et vous privilégiez-vous la mise à l’équilibre ou le traitement filmogène pour limiter la corrosion dans vos réseaux ?

Partagez votre retour d’expérience

Populaires : DCO, nuisibles, coupure d’eau pour impayés et vis de dosage de chaux

Recherche l’origine de la DCO de la STEP

La station de traitement d’effluent industriels de Misseau présente un fort taux de DCO en entrée, dont il aimerait connaître l’origine. Il précise à la demande de Breizheau qu’il y a une usine de textile en amont de la station, et que la production est constante sur l’année ; Pour Chris, il est important de mieux connaître les caractéristiques des effluents des industriels raccordés, qui sont généralement décrits dans une convention spéciale de déversement liant le ou les industriels à la Collectivité et au gestionnaire de la station et parfois prévue par le règlement du service assainissement collectif. Il détaille les éléments définis par ce type de convention : prescriptions techniques applicables aux effluents, modalités de contrôle des rejets et calcul de la redevance facturée, et invite Misseau à travailler sur une telle convention si elle n’existe pas déjà, de façon à mieux identifier les valeurs d’entrées.
Olby06 lui conseille de vérifier le rapport DCO/DBO5 en entrée pour voir son évolution, idéalement sur 24h grâce à un préleveur multiflacons, pour isoler la tranche horaire où la DBO est la plus forte et ainsi faire des analyses complémentaires sur ces plages. 65400 complète ces conseils en invitant Misseau à faire ces prélèvements au niveau des différents rejets de l’industriels, ses différents ateliers ne polluant pas nécessairement tous de la même façon. Il ajoute que si la station est de type boues activées, il faudra faire la chasse à la DCO dure et donc essayer de réduire au maximum les effluents arrivant des ateliers à forte DCO dure (DCO-DBO5), c’est à dire la partie non-biodégradable de la DCO. Découvrez la suite des échanges et les conseils de Tet2lar et Dinocras.

Aidez Misseau

Régulation de nuisibles

Patrick explique être de plus en plus sollicité pour réaliser de la régulation de nuisibles (lapins, rats, poules d’eau, etc.) séjournant sur les step, lagunes ou bassins et provoquant des destructions de cultures. Il se pose les questions suivantes :

– A qui incombe la régulation des nuisibles sur les installations (Maître d’ouvrage ou exploitant)?

– Qui est habilité à réaliser cette régulation (société de chasse, etc.)?

– Quelles sont les démarches administratives éventuelles et qui en a la charge?

Pour les rats, il utilise des traitements mais il semble que ce soit plus compliqué pour les autres nuisibles.

Pour f-ducasse, il faut demander conseil à la fédération départementale de chasse, qui peut orienter vers des piégeurs agréés locaux et préciser en fonction du nuisible concerné si une habilitation est nécessaire ou non. Gram rappelle également quelques pistes mentionnés lors d’échanges sur les ragondins : piégeage, battues, poisons et répulsifs naturels. Partagez vos conseils avec Patrick.

Conseillez Patrick

Vis de dosage de chaux

La question de Tclaire fait l’actualité : rappelez-vous, elle rencontrait début janvier un problème avec une vis de dosage de chaux après centrifugeuse : la vis se bloquait avec la chaux qui prenait masse après chaque cycle. Même en l’arrêtant quelques secondes après l’arrêt des autres équipements pour vider la chaux, il en restait toujours un peu qui bloquait la vis à cause de l’humidité. Surfeur-de-plomb l’alertait sur l’importance que la chaux ne rentre pas en contact avec l’eau, indiquant qu’une vanne d’isolement est souvent nécessaire en sortie de vis avec une manchette souple pour assurer la liaison. 65400 suggérait de mettre un cordon chauffant autour de la vis (sur l’extérieur bien entendu) en cas d’humidité ambiante, ou de revoir l’installation s’il s’agit d’un problème d’eau qui remonte par capillarité. Michel54 partageait son retour positif sur les vannes (guillotine ou à manchon pneumatique) en sortie de vis qui lui donnait une entière satisfaction sur ses installations, confirmé par Cbo35 qui proposait aussi l’option de l’injecteur. Cette semaine, filtration425 revient sur le sujet en indiquant qu’il a pu résoudre le même problème en soudant des clous sur la vis à chaux. Paterick renchérit en proposant à la place des clous d’attacher des colliers colson sur la vis. Enfin, Heaup invite Tclaire à vérifier avec son fournisseur si la qualité de chaux est suffisante.

Et vous, comment débloqueriez-vous cette vis ?

Conseillez Tclaire

Recherche règlement de service eau potable avec possibilité coupure d’eau pour impayé

LDaniel45 s’interroge sur une note de l’AMF (Service public d’eau potable 140716) selon laquelle il serait possible de couper l’eau à un abonné en cas de factures impayées si cela figure dans le règlement de service. Il voudrait savoir si vos règlements en donnent la possibilité. Tet2lar s’étonne qu’un règlement de service puisse permettre des actions contraires à la Loi Brottes. Breizheau renvoie quant à lui vers le « Guide pédagogique relatif aux règlements de service d’eau » de la DGCCRF et un Guide pratique rédigé en 2013 « Règlement de service : droits et obligation du service public de distribution d’eau potable dans ses relations aux usagers » qui mentionne les implications du droit d’accès à l’eau. Découvrez ces guides ou partagez vos retours d’expériences sur le sujet.

Partagez votre retour d’expérience

Bientôt sur FluksAqua :

  • Bientôt sur FluksAqua, la performance des services guadeloupéens et martiniquais dans leur gestion de la qualité microbiologique de l’eau potable passée à la loupe ! Guettez l’article sur notre blog
  • Le saviez-vous ? Au Canada comme en France, la législation oblige les constructeurs de palans, monorails et autres appareils de levage à indiquer sur leurs plaques d’identification la charge maximale utile. En savoir plus
  • FluksAqua change d’adresse : nous quittons gare de Lyon pour la rue Martel à Paris : ce moment fort pour l’équipe sera aussi partagé sur le blog

Merci à Dolu, Gram, Orpiment, Breizheau, Franck750, Paterick, Dinocras, Trothy, Tet2lar, Ceram, CASA, Patrick, 65400, F_ducasse, WTE, Guad, Christiandu81c, Yoan, Tamie, Albat, Dht34, Serenaserena, Daniel45, Filtration-425, Heaup, Misseau, Chris, Olby06, Rob70, Odevie, Ghost, Su35manu, LPE, Tartempion, Etlemondeserameilleur, Reglizz123, Jean-luc et Remyt, les contributeurs les plus actifs de la semaine

FluksAqua est la première communauté d’entraide en ligne mondiale créée par et pour les exploitants de la distribution de l’eau et de l’assainissement. 

FluksAqua garantit l’égalité stricte des droits et obligations de tous les contributeurs, l’anonymat des contributions et la protection des données (voir la Charte de bonne conduite et les Conditions générales).

 

avatar

A propos de l'auteur

Notre but : faciliter l'échange de savoir-faire entre exploitants, quelque soit leur organisation et leur niveau hiérarchique. D'où ce forum, anonyme et gratuit.N'hésitez pas à partager avec nous vos attentes, remarques et conseils pour nous aider à faire évoluer ce forum dans le bon sens !!