Certification des opérateurs en Ontario : 30 ans d’amélioration des pratiques

Revenir à la page principale

Certification des opérateurs en Ontario : 30 ans d’amélioration des pratiques

Posté le 8 mars 2016 par Equipe Rédaction
Posté dans Eau et assainissement au Canada, Taggé Certification,

Il y a quelques semaines, nous publiions un billet sur le Programme de qualification des opérateurs en eaux usées, qui sera obligatoire au Québec à compter de 2017. Un tel programme a largement fait ses preuves en Ontario, où la province certifie les opérateurs depuis 1987.

Pour en savoir plus sur le succès de nos voisins canadiens et sur ce que peut espérer le Québec en termes de retombées, FluksAqua s’est entretenu avec Daniel Izso, agent de certification à la Direction générale des programmes de l’eau potable du ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario.

FluksAqua : En quoi consiste le Programme d’accréditation des exploitants de réseaux d’eau et d’installations d’eaux usées de l’Ontario?

Daniel Izso : Depuis près de 30 ans, l’Ontario certifie les opérateurs d’infrastructures d’eau potable et d’eaux usées. Le programme aide à protéger la santé publique et l’environnement en assurant que les opérateurs répondent aux exigences d’une formation rigoureuse, d’une expérience et d’examens reconnus.

FluksAqua : quel a été l’impact de la formation sur la profession?

D.I. : La certification requiert des opérateurs qu’ils mettent à jour régulièrement leurs connaissances et leur savoir-faire grâce à la formation continue. Cette manière de faire a donné place à une augmentation significative de l’offre de formation en Ontario. À ce jour, il y a plus de 1 000 cours disponibles, pour le domaine de l’eau potable seulement.

Le programme de certification des opérateurs a pavé la voie à une profession attrayante. Ce sont aujourd’hui 14 collèges qui offrent des programmes en eau potable et en eaux usées pour des étudiants intéressés à faire carrière dans cette industrie.marc.montaldier@managementacademy.fr

FluksAqua : Quelles sont les principales retombées du programme? Remarque-t-on une amélioration des pratiques de gestion des eaux?

D.I. : Depuis le tout début de l’implantation de la certification, en 1987, le niveau de professionnalisme des opérateurs a augmenté de manière significative. Le programme a non seulement fourni plus de responsabilités aux professionnels, mais il a aussi permis de reconnaître l’importance du travail des opérateurs et de leur performance au sein de leur communauté.

Bien entrainés et expérimentés, les opérateurs sont garants d’infrastructures d’eau potable et d’eaux usées gérées de manière sécuritaire et efficiente. La formation garantit aussi les investissements de la province dans ses infrastructures en assurant que celles-ci soient opérées conformément à la capacité prévue.

FluksAqua : En quoi l’Ontario a-t-il été précurseur en termes de certification ?

D.I. : Le modèle de certification développé par l’Ontario a inspiré 10 provinces et territoires au Canada et plus de 40 états des États-Unis. Il en résulte même une reconnaissance dans les juridictions à travers l’Amérique tout entière.

Entrevue donnée en exclusivité à FluksAqua

avatar

A propos de l'auteur

L'équipe de rédaction FluksAqua est à l'affût des dernières nouvelles dans le domaine de l'eau et partage des articles relatant de l'actualité pour les opérateurs.