Tout sur la gestion des pertes d’eau en réseau [1/4]

Revenir à la page principale

Tout sur la gestion des pertes d’eau en réseau [1/4]

Posté le 14 juillet 2017 par Louise Labbe
Posté dans Communauté, Eau potable, Taggé gestion des fuites d’eau, gestion des fuites d’eau, gestion des pertes en eau,

gestion des pertes en eau

LA GESTION DE PERTES D’EAU POURQUOI?

L’eau est une ressource précieuse qui est de plus en plus sollicitée et exposée à des contaminations de toutes sortes. Malgré une volonté de conserver cette ressource, il est bien rare que la totalité de l’eau produite en usine se rende jusqu’au consommateur, notamment en raison de fuites dans les réseaux de distribution. C’est pourquoi la gestion des pertes en eau est importante.

Des fuites d’eau qui coûtent cher

Les coûts de production et de distribution d’eau potable peuvent parfois sembler dérisoires lorsqu’on parle du coût au mètre cube d’eau. Alors pourquoi les exploitants devraient-ils chercher à réduire les pertes d’eau en réseau?

Ce coût augmente rapidement lorsqu’on le multiplie par la consommation annuelle d’une population grandissante et qu’on y ajoute les frais d’entretiens et de mise à niveau des installations. Une saine gestion des pertes d’eau peut permettre de retarder parfois de plusieurs années l’agrandissement des systèmes de production et de distribution d’eau potable. On estime à 240 000 le nombre de bris de conduites aux États-Unis chaque année, soit 2,1 trillion de gallons (7 950 000 billion de mètres cubes) d’eau traitée perdue en fuites. En France, ce chiffre monte à 1,3 milliard de mètres cubes d’eau, tandis que dans certaines grandes villes d’Asie et d’Amérique c’est jusqu’à 70% de l’eau produite qui fuit.

 

Réglementation et service aux consommateurs

Au delà des facteurs économiques, il y les facteurs environnementaux, de santé publique ainsi que les changements au niveau de la réglementation qui motivent la gestion et la réduction des pertes d’eau. La gestion des pertes d’eau en réseau permet de réduire les chutes de pression et le risque de contamination qui y est lié. Cela permet ainsi de réduire le nombre de plaintes liées aux interruptions de service et aux problèmes de qualité d’eau.

En matière de réglementation, plusieurs gouvernements sont en train de resserrer les règles liées à la conservation des ressources en eau.  Afin d’aider les exploitants à se conformer aux nouvelles règles, plusieurs organismes oeuvrant dans le domaine de l’eau tel que Réseau-environnement, l’American Water Works Association (AWWA), ou encore l’Association Scientifique et Technique pour l’Eau et l’Environnement (ASTEE), ont établi des programmes et méthodes de gestion des fuites. Plusieurs villes canadiennes et états américains ont emboîté le pas, notamment Halifax, Philadelphie, Seattle, Laval, Montréal et la Géorgie et maintenant la Californie.

 

Comment mettre en place un programme de gestion des pertes d’eau

Pour mettre en place un programme de gestion de pertes d’eau il est important que l’exploitant connaisse bien son réseau de distribution d’eau et ses usagers; par exemples les hausses de consommation ponctuelle tel l’arrosage, les incendies, le remplissage de piscine, etc.

Plusieurs items entrent dans la mise en place d’un programme de gestion des fuites:

  1. Le bilan d’eau (consulter le guide de l’AWWA ou celui de l’ASTEE).
  2. La gestion des pressions.
  3. La détection de fuites.
  4. La rapidité et la qualité des réparations.
  5. L’entretien du réseau.
  6. Les travaux de renouvellement.

Dans cette suite d’articles nous traitons particulièrement de la détection de fuites.

Il existe trois types de fuites: indétectables, non signalées et signalées.

categories de fuites d'eau

On différencie également les fuites causées par une rupture de conduite de celles causées par un bris. Dans le cas de la rupture de conduite, l’eau finie la plupart du temps par surgir à la surface et cause alors d’importants dégâts.  Une rupture de conduite exige une interruption de l’alimentation et une réparation urgente. Dans le cas d’une simple fuite sans rupture, l’eau atteint rarement la surface.  Ce type de fuites représente tout de même un risque car elles érodent le sol environnant et demeurent souvent indétectables durant de longues périodes dû au fait que l’eau réussit souvent à se frayer un chemin vers un point de rejet non visible (cour d’eau, égout, fossé, etc.).  Avec le temps et l’érosion du sol, ces fuites peuvent aussi causer des dommages aux infrastructures et engendrer des coûts importants.  

La suite dans notre prochain chapitre.

 

Louise.

 

Vous aimerez aussi :

avatar

A propos de l'auteur

[English] Louise Labbé is the Technology Manager and Client Support at FluksAqua. Louise has over 35 years of experience in the water and wastewater sector, from operations, to design, project management, construction and system start-up and commissioning.
***********************************************************
[Français] Louise Labbé est responsable technique et support client chez FluksAqua. Louise cumule 35 ans d'expérience dans le domaine des eaux potables et des eaux usées dans diverses fonctions reliées à l'opération, la conception, la gestion de projet, la construction et la mise en route des systèmes.